Prise de conscience

Et là je me rends compte encore plus que je peux pas vivre sans lui
Putain, mais ça devient maladif, ça tourne à l’obsession, à la névrose…
C’est pas normal d’avoir autant besoin d’une personne pour vivre
Après avoir survécu 2 semaines, 2 jours ça devient trop long
Alors que dire de 4 ?!
Comment vous voulez que je tienne le coup 4 jours ?! C’est énorme, c’est horrible, c’est insoutenable !!!!
J’en ai marre d’avoir 18 ans et de pas pouvoir en jouir pleinement
Je veux être avec lui, le voir tous les jours, plus jamais le quitter
J’en ai marre de me cacher, je veux dire à tous le monde à quel point il compte pour moi
Mais je sais que je le ferai pas
Ces situations sont tellement compliquées…
Il ne se passe pas un moment sans que je ne pense à lui
Sans que je n’aie envie de prendre de ses nouvelles
Sans que je n’aie envie d’être dans ses bras
Pas un moment, vous comprenez ?
Non, vous pouvez pas comprendre, même lui peut pas se rendre compte
Du moins, pas avoir d’idée précise des proportion que « ça » peut prendre
Moi même, parfois, je m’en rends pas compte
J’ai plus aucun contrôle sur mes sentiments, c’est tout simplement dingue
Je savais pas qu’on pouvait aimer autant…
Je savais pas qu’on pouvait avoir aussi mal d’être loin de quelqu’un
Je savais pas qu’on pouvait s’énerver aussi vite quand on apprend des mauvaise nouvelle
Je savais pas que je pouvais pleurer aussi vite pour lui…
Ces dernier temps… C’était pas de la jalousie… Malgré ce qu’il en pense…
C’était de la tristesse, de la pure et simple tristesse
Si ça avait été avec une autre, peut être que ça aurait été de la jalousie
Mais là, c’était de la tristesse
Parce qu’elle est une personne formidable
Et que je l’adore
Et que je voulais la voir heureuse
Et que je pensais qu’il le serait aussi
Et pourtant, bon sang, mais qu’est-ce que ça m’a fait mal
Pincement au coeur à chaque fois que je les voyais
A chaque fois qu’ils étaient ensemble
Combien de petages de plombs ?
Combien de nuits à pleurer ?
J’en venais à haire la nourriture tant ça me faisait mal
Plus aucune envie
Plus aucun désir
Je pensais que m’éloigner, ça m’aiderait…
Mais ça n’a rien arrangé
Au contraire, ça a accru tout ça
Ça m’a épuisé
J’avais qu’une envie, c’était de rentrer
De le revoir
De le serrer
De lui dire combien il m’avait manqué
C’est fou, tout simplement
J’ai jamais cru qu’on pouvait autant désirer quelqu’un
C’est pas normal, c’est pas humain
Je me rends compte que je l’aime vraiment
Que je ne peux pas vivre sans lui
Que ma vie n’a aucun sens si il n’est pas là
Que je veux pas qu’il en aime une autre
Que je veux le garder rien que pour moi
Que je suis prête à changer de comportement pour lui
Que je peux arrêter mes conneries

Mais bon sang… qu’est-ce qui me prend… ?

lumierederosee1188160064.jpg

Commentaires:

Laisser un commentaire

«
»