Evocation

Eclat de lumière dans l’ombre du néant, faisceau magique illuminant un mon sans rêve, sans rire, sans joie, que t’a-t-elle apportée, cette putain de vie? Sinon te permettre de souffrire un peu plus à chaque fois, certaines douleurs font oublier un temps nos profondes blessures, celles qu’un être humain ne peut supporter. Tu aurais du partire, mais tu es resté, pour les mêmes raisons que moi, pour être certain que l’autre ne suivra pas. Si tu parts, je parts, de chagrin, d’impuissance. Je ne me vois pas vivre sans ce que tu m’apportes, ces étoiles dans les yeux qui cachent ton coeur déchiré. Je le vois, je le sais, je le sens, depuis quelques temps déjà, je le sens. Tu ne peux pas me laisser, je ne le supporterai pas. Je ne te remonte pas le moral, je te dessine un sourir. Paraissonsheureux! Paraissons joyeux! Le monde est remplit d’hypocrites qui font comme nous, et ils sen sortent. Nous aussi; un jour, on s’en sortira, même s’il faut utiliser le dernier moyen pour ça, nous laisser aller, chacun de notre côté, ensemble…

Je ne te laisserai pas crever sans moi!

hug.jpg

Commentaires:

Laisser un commentaire

«
»